Histoire du Prieuré

Prieuré de Moirax

Le Prieuré de Moirax

 

C’est au milieu du XIe siècle que Guillaume-Arnaud, seigneur de Moirax, après avoir longtemps guerroyé, fit don de ses terres à l’ordre Clunisien. Sa conscience le tourmentait et il espérait ainsi acheter son salut…

L’ordre décida aussitôt la construction d’un prieuré, et il avait pour cela de solides arguments ! Car il percevrait d’une part les revenus du péage provenant du gué de Lécussan (le plus important passage sur la Garonne de cette région) contrôlé par Moirax, et d’autre part, c’était une étape vers Saint-Jacques-de-Compostelle.

C’est ainsi que les travaux débutèrent dès l’an 1049. Mais les fils puis les neveux du défunt seigneur de Moirax contestèrent vivement l’héritage et de façon plutôt violente selon les us et coutumes de l’époque, c’est-à-dire à coup de pillages et de sièges… Ces problèmes de succession ralentirent sérieusement la construction qui ne fut achevée qu’en 1140.

Les siècles suivants n’épargnèrent pas les lieux, puisque le prieuré subit de graves dommages au XIVe siècle pendant la Guerre de Cent-Ans, puis à nouveau au XVIe siècle lors des guerres de religions.

De grands travaux de restauration furent entrepris au XIXe siècle et dans les années 1950 pour sauvegarder le monument en respectant l’architecture originale.

L’église a été inscrite sur la liste des monuments historiques en 1846.